En RDC, Do Nsoseme, une poétesse née sous le signe du slam au pays de la rumba

LAFAAAC

31 janvier, 2024

La République démocratique du Congo (RDC) est réputée pour sa scène musicale dominée par la rumba congolaise, inscrite par l'Unesco sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité en 2021. Cependant, au-delà de cette renommée, émerge une artiste singulière qui trace son chemin dans l'univers du slam. Do Nsoseme Dora, surnommée "Do", a remporté le premier prix du concours de slam et de poésie urbaine de Kinshasa en 2015, propulsant ainsi sa carrière artistique.

La voix douce d'une slameuse engagée

Née en 1994, Do a commencé à écrire à l'âge de 7 ans et s'est enregistrée sur un radiocassette offert par son père. Son parcours l'a conduite à rejoindre un groupe de slameurs, et sa victoire en 2015 a marqué le début de sa notoriété. Son engagement se reflète dans ses textes, abordant des sujets graves tels que les violences sexuelles faites aux femmes en RDC. Elle considère le slam comme une plateforme pour éveiller les consciences et inciter à l'action.

Artiste engagée dans la société congolaise

Do souligne les défis auxquels les femmes artistes font face en RDC, dénonçant le harcèlement sexuel et l'absence de valorisation dans le milieu artistique. Son slam, empreint de douceur et de spiritualité, cherche à apporter un regard positif sur la réalité congolaise, malgré les défis socio-politiques. Elle s'implique également dans la vie publique en organisant des rencontres "Slam et micro ouvert" dans différents quartiers de Kinshasa.

Défis culturels et aspirations artistiques

Malgré sa montée en notoriété, Do exprime les défis auxquels font face les artistes en RDC, où la politique culturelle est souvent reléguée au second plan. La jeune slameuse envisage parfois de chercher reconnaissance et soutien à l'étranger, mais son attachement au Congo prime. Son projet immédiat est la sortie de son premier album au printemps, intitulé "J'attends", après dix ans de dévouement au slam.
Do Nsoseme incarne ainsi une voix unique dans le paysage musical congolais, apportant une perspective différente et engagée à travers l'art du slam. Son talent et son courage ouvrent de nouvelles perspectives pour les artistes qui osent s'aventurer en dehors des sentiers battus de la rumba congolaise.


Lire l'article ! 

Derniers articles

Partager