Un Triomphe Artistique : Retour sur la 11e Édition du Fimo 228 de Jacques Logoh

LAFAAAC

07 mars, 2024

Rétrospective du Fimo : De Mode 228 à une Plateforme Internationale

Jacques Logoh, le fondateur du Fimo, a débuté cette aventure en février 2013 avec la première édition du Mode 228, alors qu'il était encore mannequin. Au fil des ans, le festival a évolué pour devenir international en 2016, sous le nom de Fimo, offrant un podium à des créateurs africains et attirant l'attention au-delà des frontières togolaises.

Engagement Social et Événements Marquants

Outre les défilés de mode, le Fimo s'est distingué par ses initiatives sociales. Des masterclasses et des campagnes de sensibilisation ont été intégrées, abordant des questions telles que le VIH, le paludisme, et l'environnement. Jacques Logoh souligne l'importance de promouvoir des pratiques durables dans l'industrie de la mode, mettant l'accent sur l'utilisation de matériaux de récupération lors de plusieurs éditions.

Défis Financiers et Partenariats

Jacques Logoh ne cache pas les défis financiers auxquels le Fimo est confronté. Malgré un budget idéal de 120 millions de francs CFA, seulement la moitié est atteinte chaque année. Cependant, grâce à une quinzaine de partenaires réguliers, le festival a pu surmonter ces obstacles. Des entreprises telles que Togocom, Vlisco, Boa, et l'Institut français, ainsi que des partenaires tels qu'Air France, Asky, Europcar, ont contribué à la réussite de l'événement.

L'Après-Festival : Perspectives et Rêves

Après la clôture de la 11e édition, Jacques Logoh partage ses ambitions pour l'avenir du Fimo. Ayant organisé une édition à la fashion week de Paris en 2023 et créé la Lomé Men's Fashion Week, il aspire à propulser la mode africaine sur la scène mondiale. Malgré les difficultés financières, il reste optimiste, soulignant que "chacun peut faire exister sa marque".

Conclusions : Une Fête de la Créativité et de l'Audace

La 11e édition du Fimo, qui a pris fin le 25 février 2024, a été bien plus qu'un simple défilé de mode. C'était une célébration de la créativité, de l'engagement social, et du talent africain. Alors que le rideau se referme sur cet événement exceptionnel, le Fimo continue de tracer son chemin vers un avenir prometteur, porté par la détermination inébranlable de Jacques Logoh.

Derniers articles

Partager